Introduction au Price Action

Vous êtes ici pour apprendre à lire rapidement un graphique d’un simple coup d'oeil, pas d’indicateurs pour vous bloquer la vue, pas de news pour vous “orienter”, juste un graphique, des bougies, et deux-trois lignes.

APPLICATION ET EXEMPLES

Z’avez vu mes belles montagnes ?

C’est ça qu’on appelle le price action, du moins ce qu’il produit. C’est une succession de gains ou/et de pertes de niveaux qui forme ces patterns connus de tous.

Ce ne sont pas de simples lignes que les médias utilisent pour leurs bannières quand ils décident de parler de crypto, elles représentent les tendances, les accumulations, les distributions, etc… tout en respectant leur propre fonctionnement. Elles iront toujours tester un support ou une résistance, une zone ou d’autres éléments importants.

Prenons le Bitcoin par exemple :

Nous pouvons voir l’ancien top à ~20,000 et le -bottom- à ~3,200, nous allons pour l’instant ignorer le nouveau top. La ligne pointillée rose indique une fermeture en monthly et celle en orange un weekly.

Pour commencer simplement, nous pouvons observer deux tests, l’un touchant le bas de la zone de résistance de l’ancien ATH (All-Time-High) après le bottom, et l’autre retestant les hauts du bottom, faisant maintenant office de support. (On remarquera que même en période de crise, ici le coronavirus en mars 2020, le price action reste respecté.)



Mais pourquoi ça marche ?

Le price action représente l’activité des traders, c’est un mouvement de groupe, quand quelqu’un achète, un autre fait de même, puis l’autre suit etc… Contrairement aux indicateurs, qui eux produisent un effet de vérité illusoire, le price action s’est installé dans la routine des traders depuis le début du Dow Jones, ayant ainsi imposé son fonctionnement pour tous les marchés.

Et en quoi ces niveaux sont-ils importants ?

C’est là que la liquidité est présente, mais c’est aussi là que les tendances ont changées pour passer d’un -bull market- à un -bear market-. Pour créer ces changements, on retest les débuts des mouvements.

Pourquoi pas d’autres ?

Il y en a bien d’autres, il y en a partout même. C’est justement ce qu’on va voir maintenant.


COMMENT ÇA MARCHE ?

Prenons un vieil exemple en zoomant sur un Daily de 2016


La ligne orange est toujours un weekly, et la bleue un daily. Test des lows de cette résistance après -bottom- local, puis retest des highs de ce -bottom- Cette vue n’est-elle pas familière ?

Elle ressemble effectivement très fortement au bear market et à son breakout de 2017 à 2020. Zoomons encore un peu, cette fois-ci plus récent, les 4H de Janvier 2021

Bleu daily, jaune 4H, test résistance, test bottom. Je pourrais continuer et mettre des exemples pour le 1H, le 15min etc…

Bref, vous l’aurez compris, le price action reste le même et se répète sur n’importe quel intervalle de temps. (A noter qu’il perd en précision plus on réduit l’intervalle.)
J’ai pris ce pattern à titre d’exemple, c’est le plus “connu”, -tout le monde- a déjà dû dézoomer son graphique et se dire “Wow, BTC pourrait facilement aller au-dessus de 20k” ou voir un twitter disant que 400,000 serait accessible d’ici fin 2021.   lol

Maintenant qu’on l’a bien observé, apprenons comment le repérer le moment venu.

Tendance :

Commencez par déterminer la tendance générale actuelle, on entame toujours l’étude d’un graphique par les plus grosses time frames. Si on regarde le Bitcoin sur le monthly, on voit que la tendance générale est haussière, pareil sur le weekly.

Ces deux éléments sont à regarder constamment, ça vous évite d’être trop focalisé sur les petites timeframes et de prendre des trades inverses à un renversement de tendance. Imaginez, vous prenez quelques trades en short, ce qui actuellement (Juin 2021) est logique en local, en prenant à profit par-ci par-là, vous scalpez tranquillement mais vous oubliez que vous êtes à un niveau important, vous vous ferez stop beaucoup plus souvent que si vous aviez suivi la tendance générale.
Une fois cette dernière en tête, vous pouvez encore zoomer sur le Daily, là on peut commencer à distinguer un changement de tendance, les niveaux n’ont pas été maintenus, un -H&S- s’est formé et rien n’a été reconquis.

Ce niveau est la dernière impulsion initiant le début du move vers les highs. On peut voir un buyback rapide testant un level local avant de perdre le daily.

Level perdu :

Un level est perdu lorsqu’une ou plusieurs bougies se ferment en-dessous/au-dessus d’anciennes formant un support/résistance. Une fermeture ne suffit pas à confirmer une perte, on en attendra généralement deux.
Les retests se font aux pertes sur les timeframes plus basses, il nous suffira de zoomer encore et d’analyser chaque timeframe pour avoir une idée des niveaux les plus importants, certains se rejoignent et forment un niveau puissant. Un top sur le 4ème 15min formera une fermeture identique sur le 1h, et si c’était la 4ème bougie d’1h, une fermeture toute aussi identique sur le 4h, etc etc…
Bien sûr, cela fonctionne dans l’autre sens, il suffit de gagner un niveau et de fermer plusieurs fois au-dessus pour qu’une résistance se transforme en support et ainsi espérer une continuation haussière.

Continuons notre exemple d’analyse sur un 1h différent

legendes

Strictement pareil, avec des zones plus difficiles à voir. L’impulsion est très courte là où commence la ligne jaune pointillée, c’est néanmoins celle-ci qui est importante, servant de breakout et de test de l’ancien high pour en achever de nouveaux.
Ce niveau est perdu avec deux fermetures sous celui-ci, bien qu’un énorme wick soit apparu, il faut savoir être patient et ne pas FOMO afin de prendre un trade convenable.
On peut donc ensuite voir un retest en -H&S- très bas qui se transforme en continuation pour perdre plusieurs niveaux sur les plus grosses timeframes. A l’inverse, vous pouvez dézoomer et vérifier quels niveaux ont été perdus pour confirmer votre analyse. Plus vous trouverez de levels qui coïncident, plus votre analyse sera concise.

Début du move :

Un début de move est simple à repérer mais il faut le prendre au bon endroit et ne pas le confondre avec un simple -dip-.

Ici par exemple, le début du move ne se fait pas au -bottom-, il se fait au regain du précédent niveau, c’est lui qui initiera le breakout en donnant l’impulsion nécessaire pour former les nouveaux highs. Il se lie aussi à la timeframe, si vous trouvez un début de move sur le 15min, faites vos trades en rapport à cet élément sur le 15min.
On ne peut pas considérer le drop du coronavirus à 3,000 (Mars 2020), ce dernier étant un simple test de lows sans gain, il aurait fallu qu’il tienne son niveau à 7,400 pour être utilisé comme tel.

A l’inverse, le test de Septembre 2020, lui, est considéré comme début de move, étant donné qu’il test un support après breakout (passer au-dessus du précédent high à 10,000 et venir le retester après).

C’est ce début de move qui plus tard servira de support.

En résumé : Repérer la tendance, trouver l’impulsion initial du move (celui qui mène vers les highs/lows), attendre une perte/gain et trade le retest.

Pour vous aider à visualiser sur le weekly du BTC, j’ai inversé le graphique.

Même fonctionnement, même résultat, gain du weekly, test en -H&S-, continuation ~

COMMENT LE TRADE ?

Trader le price action peut se faire de plusieurs façons. En HTF, ce sera un trade -normal-, vous étudiez votre graphique sur le daily, vous mettez en place vos ordres et vos stop-losses en limit, et vous laissez rouler en espérant avoir vos prises de profits.

En LTF, vous allez pouvoir découvrir le scalp et le hedging rapide. Vous utilisez les market orders en réagissant immédiatement après une fermeture et un gain/perte. Vous ne gardez pas vos trades sur la longue durée, ils se feront de toute façon stop si vous le faites dans une zone de restriction.


Le HTF trading :

Analysez votre graphique, repérez tout ce que vous avez appris précédemment et établissez en premier lieu un stop-loss, vous définissez vous-même votre risque, pour ma part en HTF je n’irais pas au-delà de ~1.5% . Placez-le toujours en premier, même si le risque d’un sweep immédiat en HTF est très invraisemblable, puis, placez votre ordre.
Le HTF trading est souvent précis, mais les front-runs arrivent souvent, faites du laddering d’ordres, il est toujours mieux d’être fill à 40-50% que pas du tout car l’ordre était placé trop bas.
Prenez à profits aux niveaux d’importance pour la timeframes que vous êtes en train de trade. Si vous lancez un trade que vous avez repéré sur le 1h, prenez à profits sur des levels d’1h, ne faites pas l’erreur de dézoomer et de mettre un profit trop haut/bas. N’hésitez pas non plus, si vous êtes devant le graphique, à front-run votre propre prise de profits pour sécuriser des gains au cas où le momentum se mettrait à ralentir.



  Le LTF trading :

Même principe que le HTF entre les timeframs de 15min à 1h. Pour ce qui est plus petit que 15min, soyez sûr d’avoir un contrôle parfait de vos émotions et une maîtrise totale du price action.
Vous aurez un win-rate inférieur à 40%, les profits seront pourtant positifs si vous vous conformez aux règles du price action et de gestion du risque. Le LTF trading est constitué de multiples scalps que vous gérez à l’instant T tout en gardant vos positions en hedge.
Comme je l’ai dit, le price action suit le même principe sur toutes les timeframes, y compris le 1min. Cependant, vous n’avez plus un quart d’heure ou 4 heures pour réfléchir, vous disposez de quelques secondes pour faire vos opérations. Vous devez être réactif, à l’affût du moindre mouvement inhabituel et prêt à stopper un trade à la main quand il le faut. Au moindre “Si j’attends un peu, peut-être que ça ira dans l’autre sens” vous êtes terminé.
Vous n’avez pas le temps de faire un limit order, le délai de déclenchement du bot sera trop lent, surtout si vous utilisez un broker populaire comme Binance. Vos ordres seront tous en market order, ce qui signifie des frais généralement plus élevés. Les profits générés par le scalping peuvent être monstrueux, comme vous entrez et sortez dans une zone plus restreinte, vous pouvez vous permettre d’avoir des positions beaucoup plus grosses tout en gardant le même risque.
Ne vous faites pas avoir par le carnet d’ordres, les bots jouent entre eux pour récupérer chaque centime possible, vous verrez des murs apparaître et disparaître en moins d’une seconde, ne vous y fiez pas.

ENTRAÎNEZ-VOUS

Commencez par choisir une vingtaine de graphiques aléatoires, faites votre analyse du price action sur les grosses timeframes et revenez-y une semaine ou un mois plus tard.
Voyez ce qui a réussi, voyez ce qui a raté, prenez note et recommencez en faisant cette fois-ci des plus petites timeframes, revenez-y encore et encore jusqu’à ce que vous maitrisiez les mouvements de chacun de ces marchés, chacun se comportera différemment mais suivra toujours le même principe.

Plus vous continuerez cet entraînement, plus vous repérerez facilement d’un simple coup d'œil chaque opportunité de vous faire de l’argent.

Vous êtes dans un monde brutal, soyez plus intelligent que les autres. Apprenez toujours plus.

Soyez prudent dehors, et protégez-vous !

Bellerm

Un graph qui respire est un graph qui peut prédire. Price Action Only

PA Master